- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Khashoggi : Après la Turquie, un responsable américain confirme l’implication de MBS

2018/11/21, 21:12


Khashoggi : Après la Turquie, un responsable américain confirme l’implication de MBS

Truth ONG- Un responsable du département d’Etat américain, cité par ABC News, a déclaré qu’il était clair pour les Etats-Unis que le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman, avait ordonné la mort de Khashoggi.

Truth ONG- Un responsable du département d’Etat américain, cité par ABC News, a déclaré qu’il était clair pour les Etats-Unis que le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman, avait ordonné la mort de Khashoggi. Le responsable, qui a refusé de donner son nom, a informé ABC News du contenu du rapport de la CIA sur le décès de Khashoggi et commenté le rôle joué par Mohamed ben Salman dans l’affaire. «Il est très clair que ces affaires monte jusqu’au plus haut niveau du gouvernement saoudien», a-t-il soutenu. Un responsable du département d’Etat américain, cité par ABC News, a déclaré qu’il était clair pour les Etats-Unis que le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman, avait ordonné la mort de Khashoggi. Le responsable, qui a refusé de donner son nom, a informé ABC News du contenu du rapport de la CIA sur le décès de Khashoggi et commenté le rôle joué par Mohamed ben Salman dans l’affaire. «Il est très clair que ces affaires monte jusqu’au plus haut niveau du gouvernement saoudien», a-t-il soutenu. La source a ajouté, selon ABC, qu’«il y a un consensus sur le fait que les dirigeants saoudiens sont impliqués dans l’affaire» et que personne au sein du gouvernement américain ne conteste ce fait. Le même responsable a déclaré que le rapport de la CIA n’exprime en réalité aucun doute quant à l’implication des dirigeants saoudiens, selon Algerie Patriotique. Il a ajouté que la CIA a fondé son rapport sur des données obtenues en interceptant des contacts entre les parties impliquées, notamment des appels téléphoniques entre l’équipe chargée de l’assassinat et les assistants du prince héritier, ainsi que des rapports et des analyses préparés sur le terrain. La source de ABC a ajouté que les éléments de preuve sur lesquels s’appuie le rapport de la CIA incluent les relations entre les membres de l’équipe chargée d’assassiner Khashoggi et le prince héritier d’Arabie Saoudite, ainsi que d’autres éléments. Vendredi dernier, plusieurs médias occidentaux, parmi lesquels le Washington Post et Reuters, avaient révélé que la CIA pensait que le prince héritier saoudien avait ordonné la mort de Khashoggi le 2 octobre à Istanbul. Depuis, l’affaire ne cesse de grandir et de menacer le trône de MBS. Le ministre turc de la Défense, Khulosi Akar, a déclaré que son pays dispose de preuves prouvant que le prince héritier saoudien, le prince Mohamed Ben Salman, est le commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Commentant la dernière sortie de la CIA sur le cas du journaliste saoudien, Akar a déclaré cette semaine, dans une interview accordée à la BBC, avoir pris connaissance d’informations confidentielles qui attestent bien que le prince héritier a ordonné le meurtre de Khashoggi. D'après l'Orient le Jour, le numéro deux du parti au pouvoir en Turquie a accusé mercredi l'administration américaine de fermer les yeux sur l'assassinat du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat de son pays à Istanbul. "La déclaration d'hier est comique", a jugé mercredi Numan Kurtulmus, vice-président du Parti pour la justice et le développement (AKP) dont le chef de l'Etat, Recep Tayyip Erdogan, est issu. "Il est impossible qu'une agence de renseignement telle que la CIA, qui connaît jusqu'à la couleur du chat qui se promène dans le jardin du consulat d'Arabie saoudite (...), ignore qui a donné cet ordre. Ce n'est crédible ni pour l'opinion publique américaine ni pour l'opinion publique mondiale", a-t-il poursuivi au micro du télé-diffuseur public TRT Haber. Donald Trump a promis mardi de rester un "partenaire indéfectible" de l'Arabie saoudite, tout en admettant que le prince héritier Mohammad ben Salmane ait pu être au courant du complot contre le chroniqueur du Washington Post, qui s'était exilé aux Etats-Unis. "Il se pourrait très bien que le prince héritier ait été au courant de cet événement tragique. Peut-être est-ce le cas, peut-être pas", dit le président américain dans un communiqué diffusé mardi par la Maison Blanche. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé à plusieurs reprises que l'assassinat de Khashoggi avait été ordonné "au plus haut niveau" à Riyad.

Tags:

Khashoggi : Après la Turquie، un responsable américain confirme l’implication de MBS

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi