- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Thierry Paul Valette : « La France doit revoir les contours de sa diplomatie avec l'Arabie saoudite »

2018/11/08, 09:57


Thierry Paul Valette : « La France doit revoir les contours de sa diplomatie avec l'Arabie saoudite »

Truth ONG- THIERRY PAUL VALETTE, fondateur de l'Égalité Nationale, porte parole du Club Géopolitique, s'entretient avec l'ONG de la Vérité. Il a lancé récemment un appel à un rassemblement le 11 novembre à la Villette contre la venue des autorités saoudiennes à Paris.    1. Quelle est la situation des enfants yéménites ? Les enfants au Yémen est terrible. L'Unicef précise que un enfant meurt toutes les dix minutes. C'est intolérable. Par ailleurs, ce sont près de 1,8 million d'enfants qui ont moins de 5 ans et sont en situation de malnutrition aiguë. Le New York Times avait récemment fait la une avec la photo d'une petite fille : Amal Hussain. Elle avait 7 ans et vient de décéder devant le monde entier. Des millions d'enfants risquent la même chose. Les petits Yéménites ont besoin d'assistance humanitaire d'urgence d'autant que le pays est menacé par une troisième vague de choléra. Cette situation s'aggrave de jour en jour. Les armes et les bombes mettent aussi en danger la vie de ces enfants. En ce moment, sont 59 enfants qui sont menacés par le pilonnage d'Hodeïda. Que pensez-vous de la violation des droits de l'enfant dans la guerre au Yémen ? Les droits de l'enfant dans la guerre au Yémen sont violés chaque jour. C'est un honte à l'échelle planétaire. Cela m'est insupportable. En plus de subir une grave crise humanitaire des enfants sont utilisés comme soldats. Ils subissent des traitements dégradants : viol et torture. Ils ont généralement entre 11 et 17 ans. Parfois, certains sont âgés d'à peine 8 ans. 2. Pourquoi les médias internationaux préfèrent-t-ils de ne travailler pas sur le Yémen et ne fournissent-ils pas une couverture adéquate à propos de violations des droits des femmes et des enfants innocents au Yémen ? La situation au Yémen soulève de nombreuses questions et de nombreuses responsabilités. Que les médias internationaux ne travaillent pas vraiment sur le Yémen est une triste réalité. Il faut garder à l'esprit que le gouvernement yéménite, la coalition et les rebelles Houthis , menacent les défenseurs des droits de l'homme et les journalistes. Des pressions sont exercées. Depuis l'affaire Khashoggi, certaines réalités commencent à être dévoilées mais c'est bien peu de choses. De facto, la guerre au Yémen est une guerre silencieuse et de nombreuses puissances occidentales ont une responsabilités morale mais également pénale dont la France. Le sujet est tabou. Aucune excuse n'explique le silence des médias et il faut garder à l'esprit que les conséquences politiques de cette guerre sont incommensurables. 3. Les bombardements des Émirats arabes unis et d'Arabie saoudite ont détruit au moins 421 911 maisons, 930 mosquées, 888 écoles, 327 hôpitaux et établissements de santé et 38 organisations de médias, tout en mettant un terme au fonctionnement de 4 500 écoles et en obligeant plus de 4 millions de personnes à fuir au Yémen. Le nombre total de morts causés par la guerre et le blocus depuis mars 2015 a donc probablement dépassé la barre des 200 000. Il a fallu 200 000 morts et le scandale Khashoggi pour que les États-Unis appellent enfin à des négociations ? Oui il aura aussi fallu le scandale de l'affaire Khashoggi pour que les choses bougent et que les États-Unis appellent à des négociations. Trump est en campagne électorale. Cela joue. Mais pour le président Emmanuel Macron il n'y a pas le lien avec la guerre au Yémen. Ce déni démontre les conséquences de l'implication de la France. N'oublions pas que l'Arabie Saoudite est le second client de l'état français concernant les ventes d'armes. Je suis encore outré par les propos qu'avait tenu Stéphane Mayer, PDG du groupe Nexter ( fabriquant de blindés) devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale au sujet des chars Leclerc : « je vous confirme que leur implication au Yémen a fortement impressionné les militaires de la région »   4. Qu'en pensez-vous de l'avenir des relations amicales, diplomatiques et commerciales entre la France, un pays qui se prétend comme la patrie des droits de l'homme et l'Arabie saoudite, un pays criminel qui a accusé plusieurs fois pour les violations des droits de l'homme ? De toutes évidences, la France doit revoir les contours de sa diplomatie avec l'Arabie saoudite. Nous ne pouvons pas prétendre être le pays des droits de l'homme d'un coté et puis de l'autre vendre des tonnes de matériel militaire pour des milliards à Riyad qui les utilisera dans le conflit au Yémen. Je rappelle que des dizaines de millions d'hommes, de femmes, se sont battus, sont tombés pour la France. Ils ont payés de leurs vies pour que notre pays garde sa dignité et préserve ses valeurs avec fierté. Leur sang à coulé afin que l'héritage du siècle des Lumières : "Liberté, Egalité, Fraternité", perdure. Mais ils ne sont certainement pas morts pour vous donner le droit de considérer que la vie de millions de personnes soient à la merci d'un pays avec qui nous entretenons des relations commerciales, diplomatiques et amicales. Il faut savoir choisir ses amis.   Continuez à lire : deuxième partie

Tags:

Thierry Paul Valette : « La France doit revoir les contours de sa diplomatie avec l'Arabie saoudite »

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi