- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Migrants : Un jeune afghan dénonce des violences policières à Paris

2018/11/05, 11:57


Migrants : Un jeune afghan dénonce des violences policières à Paris

Truth ONG- Dans une vidéo publiée ce dimanche par l'association d'aide aux migrants Utopia 56, un enfant afghan de dix ans témoigne et dénonce des violences policières qu'il aurait subies, avec sa famille, porte d'Aubervilliers, dans le XIXe arrondissement.

Truth ONG- Dans une vidéo publiée ce dimanche par l'association d'aide aux migrants Utopia 56, un enfant afghan de dix ans témoigne et dénonce des violences policières qu'il aurait subies, avec sa famille, porte d'Aubervilliers, dans le XIXe arrondissement. L’association d’aide aux migrants Utopia 56 dévoile ce dimanche le témoignage vidéo d’un enfant afghan, qui dénonce les violences dont, ses proches et lui, auraient été victimes porte d’Aubervilliers (XIXe). Il ne s'agit pour l'instant que d'un témoignage qui reste à confirmer, mais les autorités ont été saisies de l'affaire : dans une vidéo de 45 secondes publiées dimanche 4 au soir, un petit garçon, Ahmed Reza, demandeur d'asile, 10 ans, raconte en anglais face caméra comment sa mère, ses frères, ses sœurs et lui auraient reçu des "coups" et des "gaz lacrymogènes" jeudi dernier. Le petit Ahmed Reza, se trouvait avec ses parents et plusieurs autres migrants porte d'Aubervilliers, dans le 19e arrondissement, au nord de Paris. Ils attendaient l'aide de bénévoles de l'association Utopia 56 qui devait leur apporter de l'aide et des propositions d'hébergement. « La police est venue. Ils nous ont dit « levez-vous d’ici, vous ne pouvez pas rester là », explique le petit garçon. Les policiers ont ensuite fait usage de la violence en aspergeant les migrants avec du gaz lacrymogène sous les yeux de l'enfant qui a voulu capter des images de ces débordements rapportés, selon France Soir. « J'ai voulu prendre une vidéo, poursuit Ahmed, mais quand j’étais en train de filmer, un policier a pris mon téléphone et a effacé la vidéo ». La vidéo mise en ligne par l’association n’apporte, toutefois, pas la preuve formelle de cette agression de la famille afghane par des policiers. L’intervention des forces de l’ordre n’est pas montrée. Seul le jeune garçon témoigne. « Nous n’instrumentalisons jamais les exilés, affirme Yann Manzi, cofondateur d’Utopia 56. C’est la famille afghane qui nous a appelés vers 16 h 30 jeudi. Notre coordinatrice, travaillant à 200 m de là, s’est déplacée immédiatement et a vu les CRS. Régulièrement, ils viennent évacuer ce square Anaïs Nin, considéré comme un point de fixation des migrants. » « Depuis quelques jours, la situation est devenue particulièrement compliquée, notamment porte d’Aubervilliers où se retrouvent entre 50 et 80 migrants, parmi lesquels beaucoup de femmes, d’enfants et de bébés, assure Yann Manzi, rapporte Le Parisien. Maintenant, les forces de l’ordre s’en prennent même aux plus fragiles ». Selon Yann Manzi, « ce sont les exilés eux-mêmes, sous le choc, qui ont souhaité rendre public ce témoignage. Pour que tout le monde sache comment sont traités les migrants, à Paris et ailleurs en France », a-t-il confié au Parisien. L'association a par ailleurs fait un signalement auprès de l'IGPN (l'Inspection générale de la Police nationale) et a saisi le Défenseur des droits. Utopia 56 rapporte également que les affaires des migrants ont été aspergées de gaz lacrymogène et sont désormais inutilisables. De son côté, la préfecture de police a pris connaissance de la vidéo mais n'a pas souhaité s'exprimer, selon Le Parisien.

Tags:

Migrants : Un jeune afghan dénonce des violences policières à Paris

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi