- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Transfert d'ambassade à Jérusalem : la colère des Palestiniens contre le Brésil

2018/11/03, 13:01


Transfert d'ambassade à Jérusalem : la colère des Palestiniens contre le Brésil

Truth ONG- À peine élu président, et pas encore en fonction, Jair Bolsonaro a annoncé le transfert de l’ambassade du Brésil en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Les Palestiniens jugent "illégale" la mesure de Jair Bolsonaro.

Truth ONG- À peine élu président, et pas encore en fonction, Jair Bolsonaro a annoncé le transfert de l’ambassade du Brésil en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Les Palestiniens jugent "illégale" la mesure de Jair Bolsonaro. Récemment élu, le président brésilien Bolsonaro a affirmé son souhait le 1er novembre, sur Twitter, de transférer l’ambassade du Brésil à Jérusalem : « Comme nous l’avons déjà annoncé lors de la campagne, nous avons l’intention de transférer l’ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem ».  Une décision qui a aussitôt été saluée dans un communiqué par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu : « Je félicite mon ami, le président élu du Brésil Jair Bolsonaro, pour son intention de déplacer l’ambassade brésilienne à Jérusalem, un pas historique, juste et enthousiasmant. » Les Palestiniens ont dénoncé vendredi la décision du président élu du Brésil Jair Bolsonaro de déplacer de Tel-Aviv à Jérusalem l'ambassade de son pays en Israël, la qualifiant de démarche "illégale", rapporte Europe 1. « C'est une mesure provocatrice, qui est illégale vis-à-vis du droit international et ne fait que déstabiliser la région », a déclaré à l'AFP Hanane Achraoui, une haute responsable de la centrale palestinienne (OLP). « C'est vraiment dommage que le Brésil ait rejoint cette alliance négative contre le droit international », a déploré Hanane Achraoui. Israël occupe Jérusalem-Est depuis la guerre de 1967 et a par la suite procédé à son annexion, jamais reconnue par la communauté internationale. Pour la communauté internationale, le statut de la ville sainte doit être négocié par les deux parties et les ambassades ne doivent pas s'y installer tant qu'un accord n'a pas été trouvé. Mais le président américain Donald Trump a rompu en décembre 2017 avec des décennies de diplomatie américaine en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël. Le président palestinien Mahmoud Abbas a depuis coupé les ponts avec l'administration Trump.

Tags:

Transfert d'ambassade à Jérusalem : la colère des Palestiniens contre le Brésil

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi