- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

11 enfants transférés du centre de détention de Nauru à l'Australie

2018/10/24, 13:04


11 enfants transférés du centre de détention de Nauru à l'Australie

TRUTHNGO-

TRUTHNGO- 11 enfants ont été transférés lundi à Nauru pour des soins médicaux, a confirmé la force de police australienne. La Force frontalière a indiqué qu'il restait 652 personnes, dont 52 enfants et 107 familles, à Nauru, tandis que 626 hommes se trouvaient sur l'île de Manus en Papouasie-Nouvelle-Guinée. La grande majorité des deux îles sont considérées comme de véritables réfugiés. Des groupes humanitaires ont déclaré que de nombreux enfants souffrent de maladies mentales au centre de détention de Nauru et que le gouvernement avait bloqué environ 50 demandes de soins médicaux. Des enfants âgés de 10 ans seulement ont tenté de se suicider ou ont cessé de manger en raison du « syndrome de démission », une condition dans laquelle les détenus semblent perdre toute envie de vivre. La Haute Cour a maintes fois rejeté le gouvernement, ordonnant la réinstallation en Australie des enfants considérés comme étant en danger. Parmi eux figuraient une jeune fille qui a tenté de se suicider à 3 reprises, une fille de 14 ans qui s’est aspergée d’essence et s’est immolée par le feu, et un garçon de 14 ans souffrant de grave dépression qui a refusé de se lever pendant 4 mois. Dans les mois derniers il y avait des controverses dans le personnel médical de Nauru dont un médecin qui avait été expulsé après un différend avec le gouvernement sur les transferts médicaux Asia Times, dans un article par Alan Boyd écrit qu'en 2015, des médecins australiens qui soignaient les enfants traumatisés des demandeurs d'asile dans un hôpital de Melbourne ont refusé de les renvoyer dans un centre de détention offshore, craignant les conditions épouvantables pour eux. Bizarrement, les politiciens locaux ont accusé les médecins de mettre en danger la vie des boatpeople, affirmant qu'autoriser le refuge pour enfants encouragerait les autres à faire la traversée périlleuse vers l'Australie. Trois ans plus tard, le gouvernement dit à nouveau qu’il ne transférera pas les enfants confrontés à des problèmes médicaux « catastrophiques » des centres de détention extraterritoriaux en Australie. Le gouvernement ne publie plus de statistiques sur les demandeurs d'asile, mais une centaine d'enfants détenus à Nauru seraient devenus des pions dans la vile concurrence que se livrent les politiciens en adoptant des mesures de sécurité frontalières. Premier ministre Scott Morrison subit de grosses pressions pour que les enfants malades et leurs familles à Nauru soient renvoyés. Il a déclaré qu'il était prêt à accepter l'offre de la Nouvelle-Zélande de réinstaller les demandeurs d'asile et leurs familles de l'île du Pacifique, à condition qu'ils ne mettent jamais les pieds en Australie. A propos de Manus aussi, la Cour Suprême de Papouasie-Nouvelle-Guinée a rejeté pour des raisons techniques l’affaire portée par des détenus de l’île de Manus. Les réfugiés affirmaient avoir été victimes de violations des droits de l’homme du fait qu’ils avaient été illégalement détenus sur l’île, en violation de la constitution de la PNG [Papouasie-Nouvelle-Guinée; NdT]. Les ONG ne cessent de dénoncer la politique d'immigration draconienne de l'Australie.

Tags:

11 enfants transférés du centre de détention de Nauru à l'Australie

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi