- lundi
Mai 25, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Pakistan : manifestation contre la visite du prince héritier saoudien

2019/02/17, 09:55


Pakistan : manifestation contre la visite du prince héritier saoudien

Truth ONG- Au seuil de la visite du prince héritier saoudien au Pakistan, les Pakistanais sont descendus dans la rue vendredi pour condamner les crimes du régime des Saoud contre les peuples opprimés de la région.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s’est rendu samedi et dimanche en visite au Pakistan, a indiqué Islamabad, qui espère d’importants investissements pour donner un coup de fouet à une économie mal en point. Il y rencontrera notamment le Premier ministre Imran Khan et le chef de la puissante armée pakistanaise.
Les Pakistanais en colère condamnent les monarchies arabes qui ont normalisé leurs relations avec le régime d’Israël et soutiennent la campagne militaire de Riyad au Yémen et ses frappes contre la Syrie.
L’ingérence des pays arabes dans les affaires intérieures du Pakistan ont généré des problèmes. L’Arabie saoudite cherche surtout à entraîner le pays dans le conflit au Yémen, à des fins personnelles, estime le peuple pakistanais.
Par ailleurs, dans différentes émissions télévisées, les politiques ont vivement critiqué le gouvernement d’Imran Khan pour les dépenses vertigineuses occasionnées par les visites étrangères.
À ce propos, le journal Ummat a écrit que le prince héritier ben Salmane serait accompagné par 1 100 personnes y compris sa garde personnelle, un chiffre qui dépasse toute raison. De nombreux observateurs pensent que cette visite vise à faire de l’ombre au corridor économique Chine-Pakistan (CECP).
Mohammed ben Salmane devrait quitter le Pakistan lundi après avoir signé des contrats d’investissements dans le secteur de l’énergie, pour un montant d’environ 20 milliards de dollars. Pour sortir son allié du gouffre financier dans lequel il est plongé, l'Arabie saoudite va financer la construction d'une raffinerie de pétrole dans le port de Gwadar, près de Karachi.
En échange de ses largesses, le Pakistan va devoir s'aligner sans broncher sur la politique étrangère saoudienne. Comme ce fut le cas pendant la tempête provoquée par l'affaire Khashoggi, où le soutien très marqué du Premier ministre pakistanais au régime saoudien n'était pas passé inaperçu.

Tags:

La guerre au Yémen،Mohammed ben Salmane،L'Arabie saoudite،Pakistan

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter