- jeudi
Avril 23, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Un bilan colossal de morts au Yémen, aggravé par la destruction culturelle

2019/01/30, 11:23


Un bilan colossal de morts au Yémen, aggravé par la destruction culturelle

Truth ONG- La catastrophe humanitaire du Yémen a incité la communauté internationale à faire pression sur les belligérants pour qu'ils cessent le feu et négocient la paix, mais ne résulte qu’en réduisant le conflit sans toutefois y mettre un terme.

En près de quatre ans d'intervention de la coalition saoudienne, plus de 60 000 civils sont morts et les deux tiers des 28 millions de civils du Yémen souffrent de malnutrition ou sont au bord de la famine.
Cependant, rien n'est fait par la communauté internationale pour mettre un terme à la destruction et à la dégradation du riche patrimoine culturel du pays par la coalition dirigée par les Saoudiens.
Le Yémen a joué un rôle unique dans l'histoire de l'humanité il y a 60 000 à 70 000 ans, lorsque le pays a reçu le premier Homo sapiens, qui a traversé la mer Rouge de l'Afrique au Moyen-Orient avant de se rendre en Europe, en Asie et en Australasie.
Pendant des milliers d'années, le Yémen, surnommé Arabie Félix (Arabie florissante) par les Romains, a produit une architecture unique, construit de grands monuments, et développé l'écriture et les lois. Le judaïsme, le christianisme et l'islam ont prospéré au Yémen.
Lamya Khalidi, archéologue américaine spécialisée dans le patrimoine ancien du Yémen, a signalé qu'au moins 60 monuments ou sites ont été endommagés ou détruits depuis le début de la campagne menée par les Saoudiens. Les trois quarts des destructions ont été infligées par des frappes aériennes saoudiennes.
"Bien que Daech et Al-Qaïda aient ciblé des sites historiques, leurs dégâts ont été insignifiants par rapport à ce que la coalition a fait ", a-t-elle déclaré sur le site Web du Nouveau Monde arabe.
Khalida a condamné la destruction totale du musée dans la région de Dhamar, où elle a travaillé pendant une décennie. Construit en 2002, le musée abritait 12 000 objets représentant plusieurs civilisations et provenant de 400 sites.
Alors que la région a développé l'agriculture en terrasses il y a 5000 ans, la ville de Dhamar était, au 16ème siècle après JC, célèbre pour sa culture arabe et islamique et son travail scientifique. Le musée, comme la plupart des cibles, était situé dans une zone civile plutôt qu'à un endroit accueillant des objectifs militaires.
Les sites archéologiques, les musées, les mosquées, les tombes, les monuments, les vieilles villes et les sites du patrimoine mondial de l'Unesco ont été ciblés, beaucoup intentionnellement, malgré les listes de sites du patrimoine culturel sans grève fournies par l'Unesco. Le quartier historique de Sanaa, la capitale de 3 000 ans, et Shibam, une ville de 1 200 ans où les Yéménites ont construit des tours en briques de terre au XVIe siècle, ont été endommagés par les attaques aériennes saoudiennes. La forteresse de Kawkaban surplombant Shibam a été entièrement détruite.
Les avions de guerre saoudiens bombardèrent le barrage de Marib, l'une des merveilles de l'ingénierie du monde antique qui fournissait de l'eau du VIIe siècle av. J.-C. au Ve siècle de notre ère, pour la ville de Marib, capitale du royaume biblique de Saba, et l'irrigation pour la plaine voisine.
En plus des monuments clés, des maisons traditionnelles distinctives des villes et villages ruraux, dont certaines ont été décorées de l'étoile de David par des constructeurs juifs yéménites, ont été bombardées, pilonnées ou brûlées. La province de Saada dans le nord-ouest du pays, la patrie de Houthi, a été fortement bombardée et des citadelles historiques et des bâtiments publics ont été rasés.
Un rapport publié en novembre dernier par une organisation yéménite de défense des droits de l'homme dresse la liste des sites qui ont subi de graves dégâts. L'enquête était basée sur des témoignages oculaires de personnes employées dans les sites du patrimoine, mais elle est incomplète car certaines n'ont pu être rejointes en raison de la guerre.

Tags:

Droits de l'homme،La guerre au Yémen،L'Arabie saoudite

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter