- jeudi
Avril 23, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Les mères yéménites exigent de connaître le sort des fils détenus dans des prisons gérées par les Émirats arabes unis

2019/01/29, 16:36


Les mères yéménites exigent de connaître le sort des fils détenus dans des prisons gérées par les Émirats arabes unis

Truth ONG- Des dizaines de mères yéménites ont manifesté devant le domicile du ministre de l'Intérieur du pays, demandant à connaître le destin de leurs fils qui seraient détenus dans une prison des Emirats arabes unis (UAE).

Selon un rapport d'Aljazeera, la manifestation a été organisée par l'Association des mères d'enfants enlevés, un groupe dirigé par des femmes yéménites qui défendent les droits des civils arrêtés ou disparus.
Les femmes ont exigé de connaître le destin de leurs enfants, qui ont été pour certains portés disparus depuis plus de deux ans.
Un certain nombre de détenus d'Aden, que le gouvernement avait auparavant ordonné de libérer, sont toujours détenus dans la prison gérée par les Émirats arabes unis.
Selon la même déclaration, 86 détenus ont entamé une grève de la faim d'un mois à la prison de Bir Ahmed à la suite de leur détention.
« Nous appelons le gouvernement, le ministre de l'Intérieur et le procureur général à révéler le sort des dizaines de prisonniers disparus et à découvrir leurs lieux de détention secrets », peut-on lire dans la déclaration.
La torture et les abus sexuels de routine sont deux des horribles pratiques répandues dans les centres de détention gérés par les Émirats arabes unis au Yémen.
Les dessins de contrebande réalisés l'année dernière par des prisonniers ont offert un rare aperçu des violations des droits de l'homme dans la prison de Bir Ahmed, aux Émirats arabes unis, où des détenus yéménites détenus sans inculpation sont torturés et victimes d'abus sexuels tous les jours.
Les Émirats arabes unis, l'un des principaux alliés des États-Unis au Moyen-Orient, dirigent plusieurs prisons secrètes dans ce pays appauvri de la péninsule arabe.
Les Emiratis ont arrêté des centaines d'hommes yéménites soupçonnés d'être des terroristes d'Al-Qaïda ou de Daech. Les prisonniers sont détenus sans inculpation ni procès dans au moins 18 prisons cachées.

Tags:

Daech،Al-Qaïda،torture،abus sexuels،Droits de l'homme،Droits des prisonniers،Émirats arabes unis ،Yé

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter