- lundi
Février 23, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Le vice-PM italien Luigi Di Maio attaque la France et sa politique colonialiste en Afrique

2019/01/21, 18:52


Le vice-PM italien Luigi Di Maio attaque la France et sa politique colonialiste en Afrique

Truth ONG- Le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio souhaite que l'Union européenne prenne "des sanctions" contre les pays qui, à commencer par la France, "appauvrissent l'Afrique". Ceux-ci sont selon lui à l'origine du drame des migrants en Méditerranée.

Ce week-end, la mer Méditerranée a de nouveau été témoin de tragédies. D’après le HCR, 170 personnes qui tentaient de rejoindre l’Europe ont perdu la vie dans les eaux lors de deux naufrages distincts. 53 migrants sont morts dans un bateau parti du Maroc. L’autre bateau, qui partait de la Libye, a laissé 117 candidats à l’immigration sans vie. Trois personnes seulement ont survécu, sauvées par la marine militaire italienne.
Ce drame a de nouveau fait réagir le gouvernement italien qui, depuis son accès au pouvoir, n’a cessé de durcir sa politique migratoire en fermant ses ports aux bateaux des ONG, comme l’Aquarius.
De son côté, le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio a adopté une position encore plus ferme. « L'UE devrait sanctionner la France et tous les pays qui comme la France appauvrissent l'Afrique et font partir ces personnes (les migrants), parce que la place des Africains est en Afrique pas au fond de la Méditerranée", a déclaré dimanche Luigi Di Maio en déplacement dans les Abruzzes (centre), rapporte La Liberté.
« Si aujourd'hui il y a des gens qui partent c'est parce que certains pays européens, la France en tête, n'ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », a insisté Luigi Di Maio, chef politique du Mouvement 5 Etoiles qui gouverne avec la Ligue de Matteo Salvini.
Selon M. Di Maio, qui est aussi ministre du Développement économique et du Travail et leader politique du Mouvement 5 étoiles (M5S) revient sur l’utilisation du franc CFA. « Il existe des dizaines d’États africains dans lesquels la France imprime sa propre monnaie, le franc des colonies, et avec cette monnaie la dette publique française est financée. Macron nous fait d’abord la morale puis continue de financer la dette publique avec l’argent avec lequel il exploite les pays africains », selon Huffington Post. Le ministre a annoncé une «initiative parlementaire du M5S dans les prochaines semaines» impliquant notamment le gouvernement et les institutions européennes visant «à sanctionner tous les pays qui ne décolonisent pas l'Afrique».
Début janvier, Luigi Di Maio et Matteo Salvini avaient spectaculairement apporté leur soutien aux Gilets jaunes, se réjouissant de cette "nouvelle Europe" en train de naître à quelques mois des élections européennes. « Gilets jaunes, ne faiblissez pas! », avait ainsi écrit Luigi Di Maio sur le blog du M5S, mouvement politique atypique né en 2009 du rejet de la vieille classe politique par une partie des Italiens. « Je soutiens les citoyens honnêtes qui protestent contre un président gouvernant contre son peuple », a déclaré Matteo Salvini, avant de souhaiter le départ du président français Emmanuel Macron : « Plus vite il rentrera chez lui, mieux ça vaudra! ».

Tags:

Matteo Salvini،Luigi Di Maio،Les migrants،politique،Racisme،Afrique،Italie،La France،l'UE

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter