- lundi
Janvier 19, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Après l’affaire Khashoggi: le prince héritier éclaboussé par un autre scandale

2019/01/09, 15:32


Après l’affaire Khashoggi: le prince héritier éclaboussé par un autre scandale

Truth ONG- Le prince héritier saoudien, Mohamed Ben Selmane, est rattrapé à nouveau par un autre scandale. Après l’affaire du journaliste, Jamal Khashoggi, qui n’est toujours pas close, l’entourage de l’homme fort de Ryad est cité dans une affaire de torture de plusieurs militantes et activistes dans les prisons du pays.

Selon une ONG de défense des droits de l’homme, Saud Al Qahtani, ancien conseiller au niveau du cabinet royal et un très proche de Mohamed Ben Selmane, avait supervisé des séances de torture des activistes, selon Algérie Monde INFOS.
 « Il avait même menacé une des prisonnières de dissoudre son corps dans les sanitaires pour la faire disparaitre », précise cette ONG, citée par des médias arabes.
Selon la même source, les détenues, Samar Badoui, Aziza Al Youcef, Chadan Al Anzi et Imène Al Fendjane ont subi les pires traitements dans les prisons. Ces femmes ont été arrêtées par les autorités saoudiennes qui les accusent d’avoir fourni des documents à des parties étrangères. En dénonçant ces actes de torture, l’organisation exige la libération de ces détenues sans conditions.
Il faut ajouter qu’après sept semaines d'enquête, l'ancien principal assistant du prince héritier saoudien est toujours porté disparu et les autorités saoudiennes refusent de confirmer où se trouve Saud al-Qahtani, rapporte le Washington Post. Selon le Washington Post.
Les procureurs saoudiens affirment que Qahtani a joué un rôle majeur dans l'assassinat de Khashoggi au consulat saoudien d'Istanbul le 2 octobre dernier. Il faisait partie des 17 Saoudiens sanctionnés par le gouvernement américain pour ce meurtre.
Khalil Jahshan, directeur exécutif du Centre arabe de Washington, a déclaré à Al Jazeera que la disparition de Qahtani est une « progression naturelle de l'enquête [de l'Arabie saoudite] » et est probablement utilisée comme une stratégie pour protéger MBS des accusations concernant le meurtre de Khashoggi.
« Ils ont abrité certains des principaux acteurs accusés d'être impliqués [dans l'assassinat], soit par la Turquie, soit par la communauté internationale », a dit M. Jahshan.
« L'intention des saoudiens est de tenir le prince héritier à l'écart de toute accusation concernant le meurtre de Khashoggi. »

Tags:

Saud Al Qahtani، Jamal Khashoggi، MBS،Droits de l'homme،Droits des journalistes،Mohammed ben Salmane

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter