- vendredi
Juin 19, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Reconnue comme réfugiée par l'ONU, la jeune Saoudienne en fuite en Thaïlande devrait obtenir l'asile

2019/01/09, 15:30


Reconnue comme réfugiée par l'ONU, la jeune Saoudienne en fuite en Thaïlande devrait obtenir l'asile

Truth ONG- Rahaf Mohammed Al-Qunun, jeune Saoudienne de 18 ans ayant fui son pays, va être soutenue dans sa demande d'asile à l'Australie par le Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). L'organisation estime que la jeune femme est bien une réfugiée et a ainsi demandé à l'Australie de lui octroyer l'asile.

Le 7 janvier, l’appel à l’aide sur Twitter de la Saoudienne de 18 ans Rahaf Mohammed al-Qunun, depuis l’aéroport de Bangkok, a provoqué une mobilisation internationale exceptionnelle. Celle-ci a permis à la jeune femme de récupérer son passeport, confisqué à son arrivée dans la capitale thaïlandaise, et lui a évité un rapatriement de force.
Rahaf Mohammed al-Qunun, une « jeune fille traquée et apeurée », a fui sa famille qu'elle accuse de violences physiques et psychologiques en espérant obtenir l'asile en Australie, rapporte Paris Match.
La jeune fille, en voyage avec sa famille au Koweït, avait réussi à échapper à sa vigilance le 5 janvier. Elle avait pris la fuite et comptait gagner l’Australie, avec une escale à Bangkok. Mais à son arrivée à l’aéroport thaïlandais, elle a assuré avoir été arrêtée par des responsables saoudiens et koweïtiens, qui l’auraient privée de son passeport.
Elle a affirmé avoir subi des violences physiques et psychologiques de la part de sa famille, qui l’aurait souvent « menacée de mort ». Selon ses dires, sa famille l’aurait enfermée dans sa chambre durant six mois parce qu’elle s’était coupé les cheveux. Ses craintes sont renforcées par le fait que son père est un officiel du gouvernement saoudien. Il serait gouverneur selon certaines sources.
Le HCR a transmis le dossier de "Rahaf Mohammed Al-Qunun à l'Australie pour qu'elle examine l'opportunité de lui accorder l'asile en tant que réfugiée", a déclaré Peter Dutton, le ministère australien de l'Intérieur. Le HCR est un soutien précieux puisque l'Australie est connue pour sa politique d'immigration draconienne, dénoncée par les défenseurs des droits humains.
Peter Dutton, ancien policier tenant de la ligne dure sur l'immigration, a néanmoins déjà exprimé sa sympathie à l'égard de la Saoudienne. « Il n'y a pas de traitement spécial dans cette affaire », a assuré le ministre mercredi 9 janvier. Mais, a-t-il ajouté, « personne ne veut voir une jeune fille dans la détresse », selon LCI.
« J’ai vu beaucoup de cas dans ma vie, d’affaires, de situations différentes. Rarement les choses se sont jouées en aussi peu de minutes. Il s’en est fallu de quelques minutes pour que son destin ne bascule », explique à Paris Match François Zimery, mandaté peu après l’appel sur la toile de Rahaf par l’ONG European Saudi Organization for Human Rights (ESOHR). Il raconte avoir été frappé par la terreur qui habitait la jeune femme : « Au moment où j’ai été contacté, elle s’était barricadée dans un réduit, qui sert de repos de passage dans l’aéroport de Bangkok. Tout ce que j’avais entre les mains pour agir étaient son numéro de téléphone, quelques contacts et connaissances de ce type de situation. Je l’ai appelée et j’ai d’abord été très frappé par la peur qui l’habitait, elle était terrorisée ». Par après, il l’a mise en confiance, fait comprendre qu’il y avait des gens avec elle. Il assure : « La première chose dont les défenseurs des droits de l’Homme dans le monde ont besoin, c’est d’être encouragés, soutenus, de savoir qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils ne seront pas oubliés. Beaucoup d’autres se reconnaissent dans leur combat (…) Ces personnes doivent recevoir la reconnaissance, le statut et la protection que leur héroïsme appelle (…) Notre rôle est d’être à leurs côtés ».

Tags:

Rahaf Mohammed al-Qunun، HCR،Droits de l'homme،les violations des droits de l'homme ،Twitter،L'Arabi

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter