- dimanche
Juin 21, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Israël, le pays « le plus condamné » à l'ONU en 2018

2019/01/02, 15:36


Israël, le pays « le plus condamné » à l'ONU en 2018

Truth ONG- Israël a été le pays « le plus condamné » à l'Organisation des Nations unies (ONU) en 2018.

Les 193 pays de l'Assemblée générale de l'ONU, à part les États-Unis et quelques autres, ne sont pas restés silencieux face à l'occupation de la Palestine et les actes illégaux d'Israël, selon TRT.
Cette assemblée adopte au moins vingt résolutions, chaque année, appelant à mettre fin à cette occupation et soutenant la solution à deux États.
L'assemblée générale a attiré l'attention de la communauté internationale sur la question palestinienne, avec six résolutions adoptées d'affilée, le 30 novembre.
L'ONU a condamné ainsi les violations des droits de l'Homme en Palestine, ainsi que la décision israélienne de mettre en place des colonies.
L'Assemblée générale a aussi adopté au moins vingt résolutions rejetant la décision américaine sur Jérusalem, rapporte AA. Israël a été le pays « le plus condamné » à l'ONU en 2018.
La communauté internationale a aussi condamné l'occupation du Golan par Israël. Les États-Unis s'abstenaient de voter cette résolution de condamnation auparavant. Mais ils l'ont rejetée pour la première fois en 2018.
Les États-Unis ont en outre présenté un projet de résolution pour condamner le mouvement Hamas, le qualifiant d' «organisation terroriste». Mais ce projet critiqué d'être unilatéral, n'évoquant aucunement les occupations israéliennes et la solution à deux États, a été rejeté.
Des violations israéliennes contre le peuple palestinien en 2018
Le centre, Abdallah Al-Hourani pour les études et la documentation de l’organisation de libération de la Palestine a publié un rapport qui montre les violations israéliennes de comme le nombre des martyrs, des blessés, des arrêtés, la colonisation, la saisie des territoires palestiniens, la démolition des maisons et d’autres crimes de l’occupation, rapporte Wafa.
Les martyrs

Les forces militaires israéliennes ont tué 312 palestiniens dans la Cisjordanie et la bande de Gaza, 57 enfants et 3 femmes pendant l’année 2018, sachant que les autorités israéliennes détiennent encore les cadavres de 38 martyrs de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, avec une méprise flagrante de la loi humanitaire internationale.
Les blessés et les détenus

Les autorités de l'occupation israéliennes ont blessé 31500 Palestiniens en Cisjordanie, Jérusalem et la bande de Gaza en 2018, en résultant du lancement de feu, des gaz lacrymogènes sur les manifestants pacifiques participant aux marches pacifiques aux frontières de la bande de Gaza, qui ont débuté à l’occasion de la Journée de la terre le 30/03/2018, en plus, lors des incursions israéliennes effectuées dans les villes, les villages et les camps de réfugiés.
D’autre part, les forces israéliennes de l’occupation ont arrêté 6489 citoyens dont 1063 enfants palestiniens, 140 femmes et 38 journalistes de la bande de Gaza, de la Cisjordanie et Jérusalem.
La colonisation

Les autorités israéliennes ont approuvé en 2018 la construction de 10298 unités coloniale dans les colonies en Cisjordanie et Jérusalem.
Dans le même contexte, le ministre israélien des Transports a également approuvé les grandes lignes du projet de voie ferrée, qui reliera les régions de 1948 avec les colonies installées sur les territoires occupés en 1967.
A savoir que des plans israéliens ciblent à transformer des terres agricoles palestiniennes aux régions résidentielles et des services en faveur des colons.
La saisie et le balayage des territoires

En 2018, les autorités israéliennes de l’occupation ont saisi plus de 3439 dounams des territoires des Palestiniens en Cisjordanie et Jérusalem occupée.
Ainsi que les bulldozers de l’occupation ont balayé des centaines de dounams des territoires palestiniens en Cisjordanie et Jérusalem en faveur des projets coloniaux et ont déraciné environs 7600 des oliviers, des palmiers et des amandes.  
La démolition des maisons et des installations

Les autorités de l’occupation ont détruit 538 maisons et installations dans différentes régions de la Cisjordanie et dans la ville de Jérusalem occupée, sachant que les processus de démolitions ont exilé d'environ 1300 Palestiniens dont 225 enfants.

Tags:

Cisjordanie، Gaza ،les violations des droits de l'homme ،politique،Israël ،Jérusalem ،L'ONU،Moyen-Or

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter