- samedi
Mars 21, 2019

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Abdullah Hassan, un garçon de 2 ans d’une mère yéménite, meurt aux États-Unis

2018/12/30, 11:42


Abdullah Hassan, un garçon de 2 ans d’une mère yéménite, meurt aux États-Unis

Truth ONG- Une mère yéménite qui avait fait tout son possible pour obtenir une dispense de visa afin de se rendre en Californie pour voir son fils de 2 ans, en phase terminale, a finalement retrouvé son enfant unique il y a un peu plus d'une semaine.

Un garçonnet dont la mère yéménite avait été exceptionnellement autorisée à venir aux États-Unis il y a dix jours, malgré un décret migratoire très contesté de l'administration Trump, est décédé, a annoncé samedi le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).
Abdullah Hassan, âgé de deux ans et citoyen américain par son père, souffrait d'une maladie génétique rare en phase terminale. Il est mort vendredi dans un hôpital d'Oakland, en Californie, rapporte L’Essentiel.
Sa mère, Shaima Swileh, qui vit actuellement en Égypte, s'est vu interdire de rendre visite à son fils sous le régime de l'administration Trump, qui interdit de voyager aux personnes venant principalement de pays à majorité musulmane. Elle a finalement obtenu la permission d'entrer aux États-Unis quelques jours avant la mort de son fils.
Malgré l'hospitalisation de son fils, sa mère, Shaima Swileh, avait essuyé plusieurs refus de visa à cause du décret migratoire signé par le président Donald Trump, qui interdit aux ressortissants de six pays dont le Yémen, pour la plupart à majorité musulmane, d'entrer aux États-Unis.
« Nous avons le cœur brisé, nous avons dû dire au revoir à notre bébé, la lumière de nos vies », a déclaré Ali Hassan dans la déclaration publiée par le Conseil, selon NY Post.
« Le courage de cette famille doit nous inciter à lutter contre les conséquences du décret de Donald Trump », a commenté l'avocat de CAIR, Saad Sweilem. « Dans sa courte vie, Abdullah a été une lumière qui nous a guidés dans notre combat contre la xénophobie et la séparation des familles ».
Le milliardaire républicain a fait de la lutte contre l'immigration un des sujets phares de sa campagne électorale et une de ses priorités une fois à la Maison Blanche. Une semaine après son entrée en fonction, il avait provoqué une onde de choc mondiale avec son décret migratoire, considéré par ses opposants comme une mesure « anti-musulmans ».
Le texte a fait l'objet d'une longue bataille judiciaire, avant d'être validé - dans une version révisée - en janvier par la Cour suprême.

Tags:

Donald Trump،Droits de l'homme،Droits des enfants،Racisme،Les Etats-Unis،Yémen

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi

free website counter