- vendredi
Décembre 12, 2018

L'ONG des droits de l'homme de La Vérité

Des Tunisiens contre la visite de Mohamed Ben Salman

2018/11/29, 13:32


Des Tunisiens contre la visite de Mohamed Ben Salman

Truth ONG- Avant l’Algérie et la Mauritanie, Mohammed ben Salmane a effectué une visite éclair en Tunisie en provenance d’Egypte ce 27 novembre. Accueilli sur le tarmac de l'aéroport de Tunis par le chef de l’Etat, le prince héritier saoudien effectue une tournée avant le sommet du G20 à Buenos Aires.

Très peu d’informations ont filtré de sa rencontre avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi. La société civile n’a eu de cesse de répéter qu’elle s’opposait à sa venue.
Des centaines de Tunisiens ont manifesté mardi contre la venue du prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, en visite à Tunis dans le cadre d'une tournée arabe entamée ce week-end pour redorer son image après le meurtre du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi le mois dernier en Turquie.
Syndicat du journalisme, avocats, société civile et députés s'époumonaient pour dire leur refus de voir débarquer en Tunisie «l'assassin du Yémen», le «chef de file de la normalisation avec l'ennemi sioniste», ou encore, «le gars à la scie», en référence à l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Des manifestations s'enchaînent, à partir de lundi, annoncées par pas moins de 4 évènements Facebook. Une plainte a même été déposée devant le tribunal administratif par un collectif d'avocats, rapporte Sputnik News.
Dans la journée, des manifestants ont battu le pavé sur l’avenue Bourguiba, au coeur de Tunis, pour s’opposer à la visite, selon RFI. Zora, la cinquantaine, un portrait du prince barré du mot assassin à la main, déclare : « L’argent sali par le sang de Khashoggi et d’autres, nous n’en voulons pas. Il n’a pas à blanchir ses mains en Tunisie. »
Malgré la très grave crise économique que traverse son pays, Douktar Ben Jabia, la vingtaine, refuse la manne saoudienne : « On n’a pas besoin du roi saoudien qui est un assassin et un terroriste, affirme-t-il. Qu’il garde ses milliards et qu’il nous laisse la dignité. »
Si Bouteïna a fait le déplacement, c’est avant tout pour des motifs religieux : « En tant que musulmans, on réclame que La Mecque soit hors de ses mains salies par le sang. »

Tags:

محمد بن سلمان،Tunisie،paris

Ajouter un commentaire

L’ONG de la Vérité accueille sincèrement vos suggestions et les commentaires.

Votre commentaire

Vos commentaires

Lire aussi